Réception et mise en forme d'un grand arbre artificiel

Publié le : 04/02/2018 20:36:10

Les arbres artificiel géants sont livrés dans un colis en plusieurs éléments. Il est nécessaire de les assembler pour reconstituer l’arbre. Le montage est aisé et nécessite uniquement l’utilisation d’un tournevis cruciforme pour fixer les grandes branches au moyen de vis fournies. Par principe de précaution, nous recommandons de manipuler avec attention les branches en bois véritable, même s’il y a peu de risques de casse.

Nous avons choisi ici l’exemple de la réception d’un olivier géant artificiel pour vous montrer les différentes étapes de montage. Le principe est le même, pour les autres arbres géants artificiels comme le grand ficus, le platane géant artificiel, le bouleau artificiel géant, le grand chêne, le grand hêtre géant artificiel etc.

Réceptionner et déballer son arbre artificiel

Le colis reçu contient un arbre artificiel livré en plusieurs parties que ce soit une chêne artificiel large, un ficus artificiel géant lianes ou autre : un tronc souvent en fibre de verre ou en bois fixé dans un pot et protégé par du papier plastique bulle et des branches protégées par du film polyéthylène. Le tronc est fixé au carton au moyen de liens qu’il convient de couper. La première étape est de vérifier la complétude de l’ensemble et notamment la présence de vis pour fixer les branches quand celles ci le nécessitent et de la glue synthétique pour le collage des branches.

Les repères à identifier pour la pose des branches de l’arbre artificiel

Dans le cas de l’olivier, nous sommes en possession d’un tronc et de 4 branches portant des repères marquées en rouges numérotées de 1 à 4 (1BI, 2BI etc.). Le tronc possède les mêmes marques pour faciliter le montage. La branche 1BI se fixe dans le repère 1BI du tronc, La branche 2BI se fixe dans le repère 2BI du tronc et ainsi de suite. Ci-après la photo montre la branche 3BI qui s’incrustera dans le repère 3BI du tronc au troisième niveau en partant du bas.

Arbre artificiel repère

Première étape : recensement du matériel de montage de l’arbre artificiel

Pour monter l’arbre, il vous faut à portée de main un tournevis cruciforme, les vis cruciformes, la glue synthétique, un chiffon, un pot pour rempotage et des écorces de pin ou des billes d’argile au choix. Le pot devra être suffisamment grand pour accueillir le tronc de l’arbre, le choix d’un pot rond ou carré dépendra de l’esthétique finale souhaitée.

Deuxième étape : rempotage du tronc de l’arbre artificiel

Nous vous rappelons ici que l’arbre pèse un poids certain du fait de son tronc en fibre de verre et du pied fixé dans du béton. On peut dépasser la dizaine de kilos. C’est pourquoi la première étape consiste à réaliser le rempotage du tronc nu sans les branches. Sans branches, la manipulation pour le rempotage est facilitée. Il suffit ensuite de remplir le pot d’écorces de bois ou autre pour la finition du pied de l’arbre.

Arbre artificiel mise en potArbre artificiel remplissage pot

Troisième étape : montage des branches sur le tronc de l’arbre artificiel

Avant montage de chaque branche, il est nécessaire d’enduire l’extrémité des branches avec la glue fournie, à l’endroit où les repères 1BI, 2BI ... sont visibles. Les branches sont montées de façon à garder l’équilibre de l’arbre, c’est-à-dire que l’on monte les branches opposées les unes aux autres de chaque côté du tronc. Cette précaution évite ainsi à l’arbre de basculer pendant le montage. On notera que chaque branche comporte une vis déjà en place qui sert d’ajustement de la branche dans l’interstice prévu.

Notre astuce : Pour des raisons logistiques du fait du volume des branches, le montage est plus simple en insérant les branches les plus hautes en premier pour finir par celles du bas.

Arbre artificiel montage branche

Quatrième étape de finition et de mise en forme de l’arbre artificiel

Cette étape est réalisée en plusieurs séquences. La première est d’introduire les vis fournies dans les trous prévus sur le tronc, là où les branches ont été introduites (voir la photo ci-après) et de les visser. La deuxième est de réaliser le jointement en comblant la rainure existante entre la branche et le tronc avec de la glue (rainure visible sur la photo). Cette dernière étant de la couleur du tronc, la finition sera parfaite. Pour ce faire, utilisez l’extrémité d’un doigt protégé par un gant en silicone ou en caoutchouc. La glue ça colle !

Arbre artificiel glue

La  dernière séquence consiste à mettre en forme les petites branches portant les tiges feuillues à mémoire de forme et les olives pour donner une allure réaliste et impeccable à l’arbre.

Arbre artificiel monté